News

9 janvier 2017
|

Hoomano et le LIRIS annoncent : Behaviors.ai

Début Novembre 2016, l’Agence Nationale pour la Recherche – ANR – a publié sur son site la liste des projets de LabCom acceptés et parmi eux figure Behaviors.ai, porté par Hoomano et le LIRIS.

J’ai donc été voir Amélie Cordier, pour qu’elle m’explique de quoi il s’agit.

Amélie Cordier est maître de conférences au LIRIS et à l’Université de Lyon 1 dans les domaines de l’informatique et de l’Intelligence Artificielle. Au cours de l’été 2016, un de ses étudiants a fait un stage de recherche chez Hoomano pour explorer des applications de l’apprentissage développemental en robotique. Amélie a donc eu l’occasion de rencontrer Xavier Basset, le fondateur. Après des échanges qui auraient pu retourner le cerveau de plus d’un, Amélie et Xavier décident de collaborer. C’est ainsi qu’ensemble, ils imaginent Behaviors.ai et candidatent pour en faire un LabCom.

Un Lab quoi ?

Les LabCom sont nés d’une initiative de l’Agence Nationale de la Recherche afin d’encourager le rapprochement entre le monde de la recherche et celui des entreprises. Il s’agit d’un Laboratoire Commun entre une entreprise et un laboratoire déjà existant, avec un financement conventionné pour une durée de trois ans. Le but étant que durant ces trois ans, le LabCom puisse produire des résultats valorisables afin de se pérenniser dans le temps.

Il faut savoir qu’il s’agit de la dernière vague de sélection. L’objectif de l’ANR était de 100 LabCom en 3 ans. Sur 364 projets évalués, 99 ont été retenus, avec un taux de succès dépassant les 20%.

 

Alors qu’est-ce que Behaviors.ai et pourquoi a-t-il été retenu ?

Behaviors.ai est un projet porté par le LIRIS et Hoomano, visant à réaliser des recherches de pointe en Intelligence Artificielle et plus précisément en apprentissage développemental et de mettre les algorithmes obtenus dans la tête de robots d’interaction, tels que Pepper, Nao ou encore Buddy.
Ainsi, nous cherchons à obtenir des interactions toujours plus innovantes, originales et surtout plus pertinentes !

Cette thématique porteuse et l’engagement montrés autant par les équipes du LIRIS que de Hoomano ont donc retenu l’attention de l’ANR.
C’est cette confrontation entre la recherche théorique et le monde réel de façon rapide et concrète qui est aussi enthousiasmante, en plus des résultats qui sont à espérer. Cette façon de faire est inscrite dans les racines de Hoomano. Et c’est notamment ce qui a fini de convaincre Amélie de rejoindre nos équipes ! Ainsi, à partir d’aujourd’hui, elle supervisera les travaux scientifiques menés par Hoomano à plein temps.

Deux bonnes nouvelles pour cette nouvelle année qui s’annonce très belle pour l’IA et la robotique !

 

 



1 Comment


Leave a Reply