News

21 octobre 2016
|

IBM Business Connect 2016 – robotinretail.com

illustration-main

 

Mardi 18 octobre 2016 – 4 minutes pour présenter la solution de Hoomano avec des robots d’interaction et IBM Watson lors d’une journée exceptionnelle au Carrousel du Louvre organisée par IBM France. Top chrono, comme si vous y étiez en 4 minutes de lecture.

 

 

 

 

Depuis que je suis gamin, je suis fasciné par ces machines. Les robots d’interaction.robot-interaction

 

Fasciné surtout par les réactions qu’elles provoquent. Des fantasmes, de l’excitation, de la peur, certainement parce qu’on appelle ces machines “robots”. Beaucoup d’imaginaire, depuis longtemps et peu de concret pour être honnête, sauf depuis quelques années. Quelques pionniers comme Hoomano décident de se lancer dans l’usage – dans la vraie vie – de ces machines, bien réelles – comme Nao, Pepper, ou Buddy. Ce qui est fascinant, c’est que c’est une véritable révolution. C’est un nouveau couple “support+message”.

 

Aujourd’hui, il faut scripter leurs interactions, leurs mouvements. Tout est codé. C’est notre métier chez Hoomano. Nous programmons ce que ces machines disent… ce qu’elles écoutent… la manière dont elles bougent. Nous avons fait cela depuis 2 ans, pour des clients qui expérimentent les usages de ce nouveau couple “support+message” avec de grands noms de la distribution, du transport et des banques. Nous en sommes très fiers et nous avons toujours produit un travail reconnu et salué pour son exceptionnelle qualité !

Alors pour accélérer sur ce marché émergent, nous avons créé le premier Content Management System – CMS – pour les robots, dédié au retail : robotinretail.com. C’est une application web, qui facilite la configuration de ces interactions aussi simple à utiliser que WordPress ou Drupal… 3 clics et c’est parti pour un robot avec un rôle configuré prêt à tourner des jours et des jours, durant des mois.

 

Avec robotinretail.com, n’importe qui peut créer un rôle pour un robot, lui donner des missions et mesurer son efficacité. Plus besoin d’être informaticien ou roboticien pour créer un usage à ces machines d’interaction. Quel genre d’usage ? L’accueil, l’orientation, l’information, le recueil de satisfaction, le divertissement, la présentation de produit. Rappelez-vous, un nouveau couple “support+message”, c’est une nouvelle façon de délivrer de l’information de façon impactante.

snapshot-robotinretail

 

Tout cela en quelques clics, et un peu d’écriture. Il faut écrire ce que le robot d’interaction va dire, l’écrire comme on écrit un scenario. Et c’est tout. Vraiment. C’est tout parce que Watson d’IBM est une ressource précieuse pour notre solution. Les utilisateurs écrivent donc leurs scenarios. Littéralement, ils l’écrivent, c’est simple.

L’API AlchemyLanguage de Watson le transcrit en sentiments, en intentions, morceau par morceau. Ces analyses, que Watson nous extrait automatiquement, sont utilisées par notre logiciel pour en déduire les intonations de la voix, les mouvements, toutes les micro-interactions du robot indispensables pour appuyer le message par le non-verbal. Notre logiciel traduit les intentions du discours en micro-interactions.

 

 

Rappelez-vous la révolution du couple “support+message”. Le support “robot d’interaction” comme outil pour augmenter l’impact du message, de façon instinctive et naturelle. Pour nos utilisateurs, Watson est représenté par une “baguette magique”. La magie… c’est vraiment ce que l’on ressent quand on se rend compte pour la première fois qu’on a transcrit un texte en comportement, en intonations, en gestuelle en un seul clic.

Notre CMS – robotinretail.com, c’est le pilier pour le passage à l’échelle et l’outil de base pour le déploiement de ces machines dans de nombreux cas d’usage. Un compte utilisateur sur notre plateforme donne accès à la configuration des robots, à leur supervision et à la planification de leurs missions. Notre CMS est un accélérateur du time-to-market des robots d’interaction. Grâce à notre outil, beaucoup de cas d’usages deviennent possibles à créer, à inventer par des non-roboticiens, des non-informaticiens.

Revenons sur ce nouveau couple “support”+”message”. Un couple qui nous affranchit de la page de l’écriture, de la page de l’imprimerie, de la page des écrans de TV, de la page des smartphones. Ce nouveau support se libère des bordures, il devient instinctif, viscéral, cognitif. La technologie peut exploiter le langage des émotions, le seul langage universel. On peut communiquer des émotions grâce ces machines. Imaginez maintenant ce que vous pourrez créer, inventer !



0 Comments


Leave a Reply