News

16 février 2017
|

Stratégie France Intelligence Artificielle

Pour mettre en place la stratégie France Intelligence Artificielle (IA), Axelle Lemaire a reçu Hoomano et plusieurs startups s’illustrant dans ce domaine. Retour sur un entretien riche et passionné.

Axelle Lemaire & Amélie Cordier – 15 février 2017

L’objectif d’Axelle Lemaire ?

Mieux comprendre nos besoins et nos enjeux pour bâtir une stratégie qui réponde véritablement aux attentes des acteurs du domaine, qu’ils soient entrepreneurs ou chercheurs. Belle occasion pour Hoomano de rappeler son objectif : inventer les interactions avec les robots sociaux de demain, et surtout, les rendre toujours plus sympathiques, et instinctives. Et pour se donner les moyens de ses ambitions, Hoomano met l’IA au centre de sa stratégie R&D.

Alors, quels sont les enjeux ?

Pour s’illustrer dans la compétition internationale, il faut investir sur le « cœur » du problème et sur le long terme, c’est-à-dire s’autoriser à prendre des risques ! Mais en même temps, nous devons être compétitifs et attractifs maintenant. Il faut donc à la fois développer les actions incitatives avec des cycles de décision courts, et des financement conséquents sur le long terme pour soutenir la recherche fondamentale. C’est d’ailleurs la stratégie d’Hoomano : nous incluons nos résultats issus de la R&D dans des cycles de mise en production courts pour toujours être en avance sur le marché, et en parallèle, nous misons sur une stratégie à moyen terme en consacrant une partie de nos efforts à la recherche fondamentale en collaboration avec de brillants chercheurs du domaine via le laboratoire commun Behaviors.ai.

Quels seront les leviers d’action de la stratégie ?

Pour l’instant, l’heure est au recensement des forces en présence, et Axelle Lemaire n’oublie personne (des labos aux grands groupes, en passant par les startups et les doctorants qui ne cessent d’innover, tout le monde compte !). Le constat est clair : la France a un potentiel qui était probablement insoupçonné. Maintenant, il faut le structurer, lui donner des moyens et surtout, de la visibilité à l’international. Tels sont les objectifs des groupes de travail et des actions de soutien à l’initiative qui sont organisées en ce moment.

Et les enjeux sociétaux dans tout ça ?

Le fait que l’Intelligence Artificielle soit tant médiatisée en ce moment est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. C’est une bonne nouvelle car c’est l’étincelle qui manquait pour que les choses avancent ! Mais le message est trop souvent bruité (confusion des termes, arguments alarmistes, etc.). La stratégie France IA a aussi pour objectif d’engager les acteurs de l’IA à éclairer les citoyens sur ce dont on parle vraiment, de sorte à ce que les questions éthiques (respect de la vie privée, engagement, responsabilité) puissent être abordées sereinement.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Les groupes de travail doivent rendre leurs rapports. Nous allons être force de proposition et poser les bases d’une stratégie solide et audacieuse ! Nous attendons avec impatience la fin mars pour connaître ces conclusions. En parallèle, il faut développer les actions d’animations partout en France. L’objectif est double : structurer les efforts pour déployer une véritable stratégie nationale en rassemblant tous les acteurs de l’IA du secteur public comme du privé, et assurer notre rôle auprès de la société en clarifiant le message et en ouvrant le débat sur les enjeux de l’IA. En Auvergne Rhône-Alpes, Hoomano répond présent.



0 Comments


Leave a Reply